Publié le   dans En évidence, news lato slider (FR), Nouveautés, Nouvelles importantes

2021, un record, merci à tous!

La Triveneta Cavi a le plaisir d’informer tous ses clients et collaborateurs que – en s’étant distinguée par ses performances excellentes – elle a remporté le prix « Metellino d’Oro », édition 2021.

L’annonce a été faite lors de l’événement Metel du 19 octobre, à travers une vidéo diffusée à la fin de la convention.

Le “Metellino d’Oro” – expression de l’indice de croissance de l’efficacité d’une entreprise dans la gestion du cycle des commandes – est l’Oscar attribué par Metel aux entreprises les plus méritantes.

C’est la deuxième fois depuis 2015 que La Triveneta Cavi obtient ce prestigieux prix, confirmant une structure d’entreprise centrée sur les clients et leur satisfaction.

Publié le   dans news lato slider (FR), Nouveautés, Nouvelles importantes

Un autre succès s’ajoute à la longue liste de fournitures prestigieuses de La Triveneta Cavi. Cette fois, l’intervention concerne le nouveau terminal Catullo de Vérone, un projet d’infrastructure, comme le rapporte ANSA, d’une valeur totale de 68 millions d’euros.

Concrètement, La Triveneta Cavi a fourni 25 km de câble FG16H1R12, un produit conçu pour l’environnement aéroportuaire, qui répond aux exigences de résistance au feu selon la norme EN 50575. Il est utilisé pour l’installation fixe de circuits primaires pour les systèmes d’éclairage et de signalisation à travers des relais sur les pistes d’aéroport. La fourniture comprenait également 70 km de câble Triflex Plus H07RN-F pour la pose fixe et mobile, interne ou externe. Les deux câbles de La Triveneta Cavi qui seront installés à Catullo sont évidemment certifiés CPR.

L’aéroport de Catullo – avec les aéroports de Venise, Trévise et Brescia – fait partie de la plateforme aéroportuaire du Nord-Est, qui a traité le chiffre incroyable de 18,5 millions de passagers en 2019. Pour contextualiser les travaux, comme la ANSA l’explique, le projet global de construction prévoit le réaménagement et l’agrandissement du terminal de départ de Catullo, dont la surface passera des actuels 24 840 mètres carrés à 36 370 mètres carrés, ainsi que la rénovation de plus de 10 000 mètres carrés de zones existantes. La nouvelle infrastructure sera construite dans un esprit de soutenabilité environnementale, de haute maintenabilité et d’économie d’énergie.

Ne jamais changer une équipe gagnante : après le gros contrat pour les Jeux olympiques d’hiver 2018 en Corée du Sud, le partenariat entre La Triveneta Cavi et Cleveland Cable (Dubaï) a été renouvelé pour la fourniture de notre très apprécié TRIFLEX H07RN-F, un câble qui sera utilisé pour  » éclairer  » les Jeux olympiques de Tokyo et apporter de l’énergie pendant les compétitions.

Cette mission prestigieuse a concerné environ 80 km de câble en plusieurs sections et formations. TRIFLEX H07RN-F peut être utilisé pour les installations intérieures et extérieures, y compris la pose mobile. Il est important de rappeler que TRIFLEX H07RN-F est choisi pour ce type de travaux car il se caractérise par une excellente flexibilité et une grande résistance à l’abrasion, à la traction et à la rupture.

Alors que les dernières nouvelles sur la situation d’urgence de CoViD19 tiennent encore les organisateurs en haleine, les installations japonaises sont désormais prêtes à montrer le meilleur de la technologie mondiale, avec un niveau de sécurité, extrêmement élevé, toujours garanti pour les travaux de construction dans ce pays, si exposé aux événements naturels. 

Et c’est justement dans les situations imprévues, comme un éventuel changement de dates ou de lieu, qu’apparaît l’avantage d’avoir choisi notre câble, TRIFLEX H07RN-F, qui peut être réutilisé si les jeux ou une partie du programme sont à nouveau réorganisés.

Les reconnaissances prestigieuses se poursuivent donc pour La Triveneta Cavi et pour les partenaires qui, du monde entier, choisissent nos câbles électriques dans des ouvrages d’importance internationale.

Photo: Kazuhiro Nogi/AFP via Getty Images

Le superbonus 110 % est l’un des sujets les plus actuels du panorama économique italien et concerne de nombreux citoyens qui souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. C’est pourquoi les techniciens et les projeteurs se sont engagés à trouver des informations de plus en plus précises afin de garantir un maximum d’économies à ceux qui souhaitent profiter de cet avantage.

 Les mesures d’efficacité énergétique prévues par le décret de relance comprennent également les systèmes photovoltaïques, couvrant à la fois les coûts de conception et de matériaux. Cela s’étend évidemment aux artères qui transportent l’énergie des panneaux vers l’onduleur, c’est-à-dire les câbles électriques dédiés au photovoltaïque. Le câble NPE SUN H1Z2Z2-K (Natural Power Energy) de La Triveneta Cavi est un produit présent sur le marché depuis de nombreuses années, connu et apprécié en Italie et en Europe car il répond à toutes les normes requises garantissant d’excellentes performances et des niveaux de sécurité élevés.

Le câble solaire de La Triveneta Cavi a été conçu pour l’installation de systèmes photovoltaïques dans des bâtiments privés, mais aussi pour l’utilisation dans des bâtiments publics, des entreprises industrielles, des installations agricoles, des systèmes d’éclairage, etc.  Le câble NPE SUN H1Z2Z2-K, certifié RPC (classe de réaction au feu : Eca) et HAR (pour une utilisation dans tous les pays européens), est un câble qui offre des normes de sécurité très élevées : ignifuge, LS0H (Low Smoke Zero Halogen), il présente une grande résistance aux rayons UV et aux basses températures avec une durée de vie garantie d’au moins 25 ans (EN 60216-1). Il est disponible en noir et en rouge.

 Principales caractéristiques:

– Température maximale du conducteur: 120°

– Cycle de vie garanti: minimum 25 ans (EN 60216-1)

– LS0H : Fumes faibles sans halogène

– Non propagateur de flamme

– Classe de réaction au feu: Eca

– Certification HAR

– Excellente flexibilité pour une installation facile

– Résistance aux UV et aux basses températures

– Tension nominale de fonctionnement – AC : 1000V et DC : 1500V

– Sections de 1×1.5mm² à 1x120mm²


Comme le reporte Altroconsumo.it, le décret de relance a établi des nouvelles importantes dans le scénario de rénovation des bâtiments pour ceux qui investissent dans l’isolation thermique de leurs maisons, dans le remplacement des systèmes de conditionnement hivernaux et dans la réduction du risque sismique. La déduction de 110 % s’applique également aux dépenses engagées pour l’exécution des travaux, comme l’achat de matériaux, les frais de conception et les frais techniques, les études, l’installation d’échafaudages, l’élimination des matériaux démontés, la TVA, le timbre et les frais de permis de construire.La majoration de 110 % est également disponible pour certaines interventions qui sont réalisées en liaison avec au moins un des projets susmentionnés et qui, pour cette raison, sont définies comme « pilotées ». Il faut faire attention à la date à laquelle ces travaux sont exécutés, car ils ne peuvent bénéficier de la déduction majorée de 110 % que s’ils sont réalisés dans la période comprise entre la date de début des travaux et la date d’achèvement des travaux dits « moteurs ».

 Plus précisément, le superbonus est accordé pour :

– l’installation de systèmes photovoltaïques connectés au réseau électrique et leurs systèmes de stockage intégrés, ou les systèmes solaires photovoltaïques installés sur des structures appartenant à des bâtiments ;

 Dans le cas de l’installation de systèmes solaires photovoltaïques connectés au réseau électrique, la déduction de 110 % est accordée sur une dépense maximale de 48 000 € et dans tous les cas dans la limite de 2 400 € pour chaque kWp de puissance nominale du système solaire photovoltaïque pour chaque unité immobilière. La déduction est conditionnée à la cession au GSE (gestionnaire des services énergétiques) de l’énergie non consommée sur place ou non partagée pour l’autoconsommation. La déduction est également disponible en cas d’installation simultanée ou ultérieure de systèmes de stockage intégrés à des systèmes photovoltaïques, dans la limite d’une dépense de 1 000 € par kWh de capacité de stockage du système. La déduction de 110 % est disponible pour une limite de dépenses inférieure, c’est-à-dire 1 600 € par kWp en cas de rénovation simultanée de bâtiments, de nouvelles constructions ou de restructuration urbaine. La déduction n’est pas disponible si d’autres subventions publiques et d’autres formes de facilitation de toute nature prévues par la législation européenne, nationale et régionale sont reçues, y compris les fonds de garantie et de rotation et les incentives pour l’échange sur site.

Présentation vidéo Câble FTG18(O)M16-0,6/1 kV Trisecur Top avec test de résistance à la flamme expliqué par nos techniciens.

Parcourez simplement notre catalogue LTC pour voir qu’il y a des douzaines de câbles sans halogène dans notre offre qui sont demandés quotidiennement par les grossistes du monde entier. Mais d’où vient leur besoin réel ? Dans cet article, nous voulons faire un peu d’histoire et d’analyse du marché actuel puisque, même en ce moment, le département Recherche et Développement de La Triveneta Cavi se concentre sur la conception de nouveaux câbles sans halogène pour assurer toujours plus de sécurité dans les bâtiments à haute densité de personnes.

Identifions-nous les éléments halogènes

Les halogènes, ou éléments du groupe 17 du tableau périodique sont Fluor (F), Chlore (Cl), Brome (Br), lode (I) et Astate (AT). Les halogènes réagissent avec presque tous les éléments du tableau périodique et forment des composés ioniques ou covalents qui sont souvent utilisés comme matières premières pour la synthèse d’autres composés, inorganiques et organiques. Parmi les applications, il y a aussi la production de matériaux isolants, utilisés dans les transformateurs et, bien sûr, dans les câbles électriques.

 

Danger des éléments halogènes dans les câbles

Les éléments halogènes, dans certaines conditions, peuvent favoriser la propagation d’un incendie et les gaz libérés peuvent causer de graves dommages à la santé. En quantités excessives, les halogènes ont un effet immunosuppresseur et affaiblissent les capacités cognitives et de coordination des personnes.

Notes historiques sur la dangerosité des éléments halogènes dans les câbles électriques

Selon le blog www.incore-cables.com, l’événement clé qui a mis en évidence le danger des éléments halogènes dans les câbles électriques a été l’incendie de la station de métro Kings Cross à Londres en 1987. Lors de cette catastrophe, 32 personnes sont mortes et les enquêtes ont montré que la majorité des décès étaient dus à la toxicité des gaz et de la fumée, émis par les câbles électriques et inhalés par les personnes, plutôt qu’à des brûlures ou des flammes nues. Cela c’est la seule fois que des gens sont morts dans un incendie dans le métro de Londres.

Obligation d’utiliser des câbles sans halogène

Suite à l’incendie de la station de Kings Cross, les entreprises, les installateurs de câbles et les experts en sécurité industrielle ont décidé de ne plus fabriquer ou utiliser de câbles contenant des éléments halogènes. Bientôt vint l’obligation des autorités qui s’étendit non seulement au métro londonien et aux gares en général, mais dans tous ces bâtiments ou infrastructures, publics, privés et à haute densité, tels que les cinémas, les centres commerciaux, les hôpitaux, les bureaux, etc.

Développement continu de câbles sans halogène

L’obligation d’installer des câbles sans halogène suite à l’accident du métro a renforcé l’attention portée à la sécurité et, dans les années suivantes, La Triveneta Cavi a commencé à produire les premiers câbles LS0H (Trisecur). Le processus d’amélioration de la sécurité au cours des dernières années a vu l’entrée en vigueur du règlement RPC (2017). La Triveneta Cavi a déjà développé plus de 90 familles de câbles certifiés selon la réglementation CPR et continue à en développer de nouvelles. Bientôt nous annoncerons le lancement de nouveaux câbles sans halogène qui, complétant notre large gamme, viendront s’ajouter à tous les autres déjà présents dans le catalogue.

 

La marque « La Triveneta Cavi » a été le protagoniste des récents Jeux Olympiques d’hiver 2018 de Corée du Sud qui se sont terminés il y a environ un an.

Grâce à notre partenaire de Dubaï, « Cleveland Cable », 250 kilomètres de câble H07RN-F, fabriqués dans notre établissement de « La Triveneta Cavi », ont été utilisés pour alimenter en électricité l’ensemble du complexe sportif olympique d’hiver du comté de Pyeongchang, à 180 km de la capitale Séoul.

Cleveland Cable nous a récemment parlé du succès de la grande opération, en commençant par une vente aux enchères qui nécessitait un seul fournisseur de câble. Le gagnant a été notre H07RN-F : c’est un câble d’une excellente flexibilité, d’une bonne résistance à l’abrasion et aux déchirements et résistant aux intempéries, aux graisses et aux huiles. Il peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur pour la pose mobile et il assure un fonctionnement jusqu’à -40°C, ce qui est très important car ce sont des jeux de sports d’hiver où la neige et la glace sont l’élément principal.

Après la production qui s’est déroulée rapidement et en douceur, les conteneurs de matériel ont voyagé directement d’Italie à Dubaï, où nos partenaires ont travaillé avec compétence et précision pour assembler câbles et connecteurs sous les instructions de leurs clients. Les demandes du client étaient très restrictives non seulement dans la phase de conception, mais aussi dans les délais et les expéditions. La table de travail, en effet, demandait à « Cleveland Cable » de fournir le câble dans des quantités et des délais très précis et par étapes. De plus, le budget et les coûts estimés ont toujours été respectés, répondant ainsi à la satisfaction du client final et, surtout, au succès parfait de toutes les installations des Jeux Olympiques d’hiver 2018.

« La Triveneta Cavi » est très fière d’avoir fourni son propre produit, conçu et construit entièrement en Italie, pour la réalisation de ce grand travail d’envergure internationale et qui nous a donné une grande visibilité et prestige dans notre industrie. Nous félicitons notre partenaire « Cleveland Cable » et nous regardons avec impatience aux prochains grands projets qui nous attendent dans le monde

Les câbles, en plus des essais mécaniques et électriques,  sont souvent soumis à des essais au feu (le règlement CPR en est la preuve). Le test le plus courant est l’ignifugation. En effet, chaque câble vendu doit respecter certaines normes de résistance qui varient selon le pays d’installation.


Dans la vidéo que nous avons réalisée dans les laboratoires de La Triveneta Cavi, nous illustrons deux façons d’effectuer le test, mais selon les différents pays qui exigent des exigences différentes du test : celle en vigueur dans l’Union Européenne, EN 60332-1-2 et celle utilisée en Amérique du Nord, UL 2556.


Les deux ont le même objectif, mais une méthodologie différente. Dans le test européen EN 60332-1-2, le câble doit être soumis à une flamme continue pendant un temps déterminé en fonction du diamètre du câble. Dans l’essai américain EN 60332-1-2, le câble doit subir une série de cycles au cours desquels il est appliqué puis retiré de la flamme.
Les deux câbles testés ont passé avec succès les deux tests ; il est très intéressant d’observer visuellement les performances exceptionnelles du FG17, conçu pour résister dans ces conditions difficiles avec une propagation de flamme très faible.